Un drone pour aider les gardes-pêche.

mardi 01 avril 2014

Un test grandeur nature pour un drone de surveillance de la FNPF.

Après des premiers tests concluants en novembre 2013, la FNPF a procédé à de nouveaux essais avec des drones de surveillance, équipés maintenant d'un système de détection de nuit infrarouge et du procédé de repérage GPS A.R.I.S.T.I.D.E.
Développés à l'origine pour l'armée, ces nouveaux appareils peuvent maintenant servir dans le cadre d'actions de surveillance civile, grâce au savoir faire d'une start-up canadienne spécialisée dans l'observation de nuit des animaux sauvages.

Afin de valider les choix retenus en terme de matériel, l'AAPPMA « Les pêcheurs de Madine » a été choisie par la FNPF pour une opération pilote sur le terrain durant la saison de pêche 2014.
Cette campagne est subventionnée par la FNPF, dans le cadre de l'évolution de la future réglementation pêche.

La lutte contre le braconnage de nuit sur les abords des berges est l'un des objectifs principal du déploiement de cette "flotte" d'un nouveau genre.
 
En temps réel, sur les écrans du système de contrôle, les images filmées par le drone sont transmises à distance grâce à un système wifi à grande portée.







 
 
A l'aide du système GPS embarqué, les gardes-pêche peuvent facilement localiser une activité suspecte, particulièrement de nuit, et ainsi intervenir plus rapidement.


Afin d'être en conformité avec la législation, Jean Pierre Savart et Pascal Simon ont suivi une formation d'opérateur de travail aérien, et ont obtenu leur brevet de pilotage.

Profitant des conditions météo favorable de ce week end, l'AAPPMA « Les Pêcheurs de Madine » a réussi le premier test "grandeur nature" d'un drone de surveillance ce lundi 31 mars 2014, en présence d'une délégation nationale.

 
Si les essais à venir se révèlent probants (notamment au cours des tests de nuit courant avril), l'AAPPMA pourrait généraliser l'utilisation de drones de surveillance, permettant ainsi de réduire le temps d'intervention de la garderie en cas d'infraction avérée et de lutter plus efficacement contre les pêcheurs indélicats.